AU COMMENCEMENT ÉTAIT LA TERRE :

Souréna Parhizkar
Oct 14, 2014 11:02PM

Au début de cette démarche, ce que j’appelle « la souffrance inhérente à la vie » a été une piste de réflexion pour la création des nouvelles peintures. Je voulais exprimer le reflet d’un monde à la noirceur cataclysmique ; un monde pétrifié, carbonisé, un univers urbain post-catastrophique, aux résidus noirs, agglutinés où semble étouffer ce qui reste de vie sur la planète terre. De la même façon j’ai parlé d’une dégradation des conditions de vie et j’ai pris l’exemple de la nature fâchée contre nous ; elle nous montre sa colère par le biais de différentes catastrophes.

(these are just a few details of my paintings )

Souréna Parhizkar
Get the Artsy app
Download on the App StoreGet it on Google Play
Jenna Gribbon, Luncheon on the grass, a recurring dream, 2020. Jenna Gribbon, April studio, parting glance, 2021. Jenna Gribbon, Silver Tongue, 2019