Angelika Markul, ‘Sans titre (Bambi à Tchernobyl)’, 2015, Galerie Laurence Bernard