Elizabeth Garouste, ‘"La mère du temps" clock’, 2008, Granville Gallery