Go Segawa, ‘sphère rose dégradée’, 2017, Galerie Marie-Robin