Hanibal Srouji, ‘Le dernier chant du cri cri’, 1993, Galerie Janine Rubeiz