Jacques-Louis David, ‘Le Premier consul franchissant les Alpes au col du Grand-Saint-Bernard (Napoleon Crossing the Alps)’, 1801, Musée national du château de Malmaison

Peu de temps après le passage des Alpes par les troupes françaises (mai 1800), le roi d'Espagne Charles IV fit commander ce tableau à David, afin de compléter le décor de la salle dite "des grands capitaines" dans son palais de Madrid; dès qu'il fut achevé, le peintre l'exposa dans un de ses ateliers, où il montrait déjà au public (moyennant un droit d'entrée) son tableau de l'Enlèvement des Sabines (musée du Louvre). Bonaparte vit ce tableau dans l'atelier du peintre et décida d'en commander plusieurs répétitions, avec de notables variantes (couleur du manteau, robe et harnachement du cheval, etc.); la première version (Berlin, château de Chalottenbourg) fut exposée à Saint-Cloud; suivirent deux autres destinées l'une au palais royal de Milan (Kunsthistorisches Museum de Vienne), la seconde à la bibliothèque des Invalides (château de Versailles); un cinquième et dernier exemplaire resta dans l'atelier du peintre fut offert par sa fille au prince-président Louis-Napoléon-Bonaparte vers 1850 (château de Versailles).

Image rights: Image provided by Musée national du château de Malmaison

About Jacques-Louis David

The art of Jacques-Louis David is a prime example of Neoclassicism, a style of history painting that flourished in France during the late 18th- and early 19th-centuries. Reacting against the highly ornamented and florid art of the Rococo, David drew upon subjects from ancient European history and Classical civilizations, such as in the Death of Socrates (1787) and Oath of the Horatii (1784). From King Louis XVI’s execution during the French Revolution through the fall of Napoleon’s reign, David painted some of France’s most important historical figures, including royalty, radical revolutionaries (as in Death of Marat (1783)), to Emperor Napoleon himself (as in The Coronation of Napoleon (1805-07). Although David died in exile, his legacy was passed on to generations of artists, including his student Jean-Auguste-Dominique Ingres.

French, 1748-1825, Paris, France, based in Brussels, Belgium