Julie Béna, ‘Je peux lire dans tes doigts’, 2015, Galerie Joseph Tang