Marco Barbon, ‘LOST PARADISE #01’, 2016, Galerie Clémentine de la Féronnière