Pierre Molinier, ‘Autoportrait travesti en Fille Magique’, 1955, Galerie Christophe Gaillard