Radenko Milak, ‘Theodoros Angelopoulos’, 2016, L'agence à Paris