Roberto Matta, ‘Ouvrez c'est nous’, 1957, Gary Nader