Roland Topor, ‘Tout à l’égout’, 1996, Anne Barrault